© 2018 by Editions du bourg. Créé avec l'aide de Wix.com

Les éditions du bourg assurent elles-mêmes la diffusion et la distribution de leurs ouvrages. Ils peuvent être  achetés  :

       - soit directement sur ce site (paiement sécurisé par CB)

             - soit à l'aide du bon de commande en téléchargement (à nous retourner)

- soit par une commande auprès des libraires (qui peuvent s'adresser à nous avec les conditions de remise et de paiement habituelles).

Nous expédions par La Poste, dans les 24 heures suivant la commande.

Les frais de port sont offerts.

Pour nous contacter, merci d'utiliser les coordonnées infra ou de remplir le formulaire de contact en renseignant les informations requises :

Tél: 0983696622 / 0658387370

52 avenue de la République

92120 MONTROUGE

COLLECTION « FICTION »


En matière de fiction française et étrangère, en 2018, il est devenu assez compliqué de trouver autre chose qu’une littérature pré-formatée, une littérature « industrielle » pour reprendre l’expression de Sainte-Beuve, destinée à donner aux lecteurs « ce qu’ils demandent », tout comme il existe depuis les origines du septième art une production destinée à combler l’attente supposée des spectateurs et qui ne prétend pas à faire plus. Mais il ne faut pas se le cacher : si le phénomène ne date pas de notre début du XXIe siècle, alors n’est-ce pas qu'il est consubstantiel à l’histoire de la littérature et des arts atteignant à l’âge du marché ? Pour notre part, il ne nous inquiète donc pas plus que ça. Nous restons convaincus qu’il existe une communauté de lecteurs, à peine moins large qu’autrefois, bien vivante, pour laquelle la fiction est une expérience au sens fort du mot, déroutante et stimulante à la fois. C'est à elle que s'adressent les textes publiés ici.

 

Nathan Berghen
 

MEXICO DANS LA NUIT


 

2018, 216 p., 24 €

Trois jeunes gens dans le Mexico des dernières années du XXe siècle : Bob Ascott, québecois, Ann Smith, anglaise, et Nathan Milner, français, sont mis à l’épreuve par la disparition d’un de leurs proches. Accident ? Drogue ? Suicide ? Nul ne sait exactement pourquoi Marc Dansky, mentor et ami de longue date pour tous les trois, les a ainsi laissés seuls, livrés à eux-mêmes. Quoi faire de cette absence ? À qui confier sa douleur ? Entre les milieux de la diplomatie, le monde de la culture, et celui des affaires et de l’argent, c’est un tourbillon d’hésitations, de liaisons faciles, d’opportunités sans lendemain.

Errance d’un continent à l’autre, bascule entre plusieurs langues, tentation d’une recherche d’eux-mêmes qui ne prendrait jamais fin : les héros s’interrogent, dans le cadre d’une narration à plusieurs voix, sur les possibilités qui leur restent d’écrire leur propre histoire au milieu de la tragédie d’une mégalopole qui a cessé d’être à taille humaine et dont ils sont malgré eux les créatures.

 

ISBN : 978-2-9561229-7-5

Prix : 19 €

Acheter le livre en ligne

Télécharger un bon de commande

Une version kindle est disponible sur http://www.amazon.fr/dp/ B07DWH25GD

Un entretien de l'auteur à propos de Mexico dans la nuit est disponible sur son blog :

http://nathanberghen.com/2018/08/un-entretien-au-sujet-de-mexico-dans-la-nuit.html

Nathan Berghen, juillet 2018

Nathan Berghen

Le dernier plombier congolais, précédé de Le grand Boycott

À PARAÎTRE EN  2020

Ce livre cherche à renouer avec l’atmosphère du conte philosophique de la tradition voltairienne. Dans la première et principale nouvelle, Le grand boycott, les cadres d’une chaîne de télévision réunis dans une table-ronde s’interrogent sur un fait complètement inattendu : l’insignifiance des taux d’audience d’un spectacle sportif que tout laissait présager comme un grand événement mondial. Encouragés par un agent d’entretien qui se trouve là par hasard, pour une intervention de routine, ils discutent à bâtons rompus des enjeux de ce nouveau marketing. Dans le second texte, Le dernier plombier congolais, le même ouvrier réapparaît dans un futur proche, volontairement laissé dans le flou, où il se trouve confronté à la raréfaction de sa spécialité sur un marché du travail dont les logiques lui échappent. Il pourrait devenir, à brève échéance, le dernier représentant d’un métier qui reposait depuis longtemps sur l’importation de main-d’œuvre étrangère mais dont les sources se sont taries peu à peu.